Conducteurs sans assurance (malus, alcoolémie) : la fin de la double peine !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Assurance du Doubs : Aider tous ceux qui ne trouvent plus d’assurance

D’après le Fonds de garantie des assurances (FGAO),  il y aurait entre 370 000 et 740 000 véhicules non assurés sur les routes, ce qui représente entre 1 et 2 % des conducteurs.  Et le nombre d’automobilistes qui roulent sans assurances progresse chaque année. Entre 2008 et 2013, le nombre de dossiers traités pour indemniser les victimes d’accidents impliquant un conducteur non assuré a augmenté de 28% (27 164 dossiers en 2013, ce qui représente 87,6 millions d’euros versés).

Pourtant, rouler sans assurance est très risqué : le conducteur est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 euros, ainsi que d’une suspension de permis ou de la confiscation du véhicule. Sans compter les dommages et intérêts qu’ils peuvent avoir à payer en cas de sinistre… Il faut savoir que certains dossiers d’indemnisation peuvent dépasser le million d’euros ! Le FGAO va se charger d’avancer cette somme à la victime, mais il va ensuite recouvrer cette somme auprès du conducteur non assuré.

Parmi ces « conducteurs à risque » certains n’ont pas toujours le choix car ils ne parviennent pas à trouver d’assurance suite à des infractions (malus, alcoolémie) ou alors ils n’ont pas les moyens de financer le montant des surprimes pour rester assurés.

Dans ces cas là, il n’y a plus qu’une solution : contacter le plus vite possible un assureur spécialisé dans l’aide aux personnes en situations difficiles, l’Assurance du Doubs.  Elle intervient sur toute la France pour trouver des solutions concernant les assurances auto/moto, l’habitation et la santé.

N. Rachedi, gérant Assurance du Doubs, confie :

Nous intervenons quand les assureurs classiques ne peuvent plus rien faire. Assurance du Doubs évite à nos compatriotes de coûteuses démarches, voire pour nombre d’entre eux… d’éviter d’être dans l’illégalité !

20150131201319-p3-document-racs

Assurance du Doubs : la fin de la double peine

Conduire est pour beaucoup de personnes un enjeu vital, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.  C’est pour cela qu’elles choisissent de prendre le volant même lorsqu’elles n’ont plus d’assurance.

Or c’est une situation qui arrive plus vite qu’on ne croit.

Un jeune conducteur par exemple peut se retrouver avec un malus important s’il cause un accident responsable  durant sa première année de conduite (la majoration est de 25 %, mais une majoration supplémentaire de 150 % peut être appliquée en cas de conduite en état d’ivresse). Le montant de la nouvelle prime va alors être trop élevé pour lui et il ne pourra pas conserver son assurance.

Autre situation : suite à plusieurs infractions, votre assureur décide de résilier votre contrat. Vous ne parvenez pas à trouver d’assurances et vous décidez de saisir la commission du Bureau central de tarification (BCT). Au-delà de la tracasserie administrative que cela représente, il faut savoir qu’il faut attendre au minimum 2 mois (et plus généralement 3 à 4  mois) avant d’avoir une réponse. Or, pendant ce temps, vous n’avez pas d’assurance…

Autre exemple : Vous rentrez d’une soirée bien arrosée alors que vous avez trop bu (la conduite en état d’ivresse représente 51 % des condamnations pour délits routiers).  Vous subissez un contrôle d’alcoolémie qui se révèle positif (il suffit en moyenne de deux verres d’alcool pour atteindre ou dépasser les 0,5g autorisés). Votre assureur peut décider de résilier votre contrat et il est alors extrêmement complexe de trouver seul un nouvel assureur.

D’où l’importance de l’implication d’un assureur comme l’Assurance du Doubs, qui propose des solutions efficaces en cas de difficulté à trouver un assureur ou des tarifs adaptés suite à un malus ou à une résiliation pour alcoolémie ou non-paiement.

N. Rachedi précise :

Un assureur traditionnel peut appliquer une surprime d’assurance pendant 5 ans qui peut aller en moyenne de 100/200 € par mois (au tiers) à 400 € par mois (tous risques).  Alors que nous, nous avons des tarifs négociés.

Le conseil avant tout

L’Assurance du Doubs ne se contente pas de négocier des tarifs avec des partenaires pour aider ceux et celles qui n’ont plus d’assurances. La notion de service et de conseil est également d’une importance capitale.

Ces spécialistes des risques aggravés offrent une véritable médiation et ils proposent à leurs clients 3 tarifs différents pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Pour une prise en charge optimale, un plateau téléphonique avec des conseillers professionnels a été mis en place et les clients peuvent également obtenir un devis en ligne gratuitement via le site web de l’Assurance du Doubs.

En plus des contrats d’assurances auto/moto, ils sont également compétents pour assurer en habitation (notamment en cas de résiliation pour impayé ou pour sinistre) et en santé.

Contact Presse

20150131201319-p1-document-dyaiAssurance du Doubs
Julien Henry
E-mail : info@assurancedudoubs.fr
Tel : 01 82 83 60 60
Site web : www.assurancedudoubs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>