#feelgood : Sortie du “Journal intime d’un startuper” de Jean Dussetour, une immersion singulière au cœur de l’entrepreneuriat

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

La notoriété du phénomène “startup” est arrivée à maturité : interrogé sur le sujet des startups, 86% des français déclarent en avoir entendu parler et savent plus ou moins de quoi il s’agit (étude Kantar TNS 2019).

Plus ou moins.

Pourquoi créer une startup ? À quoi ça sert ? Comment ça se passe ? Avec son “Journal intime d’un startuper“, un premier livre atypique, Jean Dussetour propose un essai sur l’entrepreneuriat qui est avant tout un témoignage. Personnel. Intime.

L’auteur ne juge pas, il ne donne pas de leçons générales. Il livre une vérité singulière. Celle de sa dernière startup. 2011-2020, une aventure qui aura duré 9 ans.

Teintée de nombreuses citations d’artistes de musiques urbaines. Ponctuée de doutes, de bonnes et de mauvaises surprises, de belles réussites et autres maladresses. Avec, à la clé, bien plus qu’un compte de résultats : l’ambition de réussir sa vie.

Parmi les thèmes abordés : les prémices de la création, l’hyper croissance euphorisante, l’exportation du modèle à l’étranger, les circonstances inattendues du financement, des aventures humaines insoupçonnables, des anecdotes inédites, les moments de crise… jusqu’au dénouement que les lecteurs découvriront en lisant ce livre.

20200623073308-p1-document-zxik

Un livre #feelgood à mettre entre toutes les mains

Le “Journal intime d’un startuper” est une tranche de vie passionnante à lire.

Chacun.e y trouvera, en fonction de son profil, des pépites qui aident à avancer et à se dépasser :

  • Les entrepreneurs vont apprécier le partage de réalités communes et les initiatives inspirantes. Ils pourront aussi y puiser de la force pour traverser les moments difficiles.
  • Les coachs, consultants, professeurs et conférenciers pourront s’appuyer sur ce récit sans vernis sur le risque de défaillance pour conseiller les dirigeants, notamment dans la période de récession actuelle.
  • Les étudiants et futurs entrepreneurs y trouveront des encouragements lorsqu’ils s’interrogent sur leur envie d’entreprendre, par choix ou par nécessité.
  • Tous ceux/celles qui s’intéressent à l’entrepreneuriat pourront mieux comprendre cet univers, grâce à un style direct qui supprime toute barrière technique.

Jean Dussetour souligne :

Je n’ai pas voulu faire un énième livre sur l’entrepreneuriat. Ici, le lecteur peut se nourrir comme il le souhaite de cette vérité singulière, la mienne. Tout simplement parce que vivre une telle expérience peut arriver à tous. Par choix ou par nécessité. Prendre sa liberté. Et en faire une opportunité.

Les (grands) petits plus du livre

  • Des anecdotes inédites sur l’histoire de startups très connues comme Leboncoin ou Allovoisins.
  • Un récit au plus proche de la “vraie vie des entrepreneurs” : cette expérience, ni complètement réussie ni totalement ratée, est celle que vit la majorité des startupers, sans avoir la possibilité de l’exprimer.
  • Un témoignage sincère : l’auteur parle de ses réussites mais raconte aussi des épisodes douloureux comme la cessation de paiement ou le redressement judiciaire et son impact psychologique détaillé.
  • Une approche originale puisque chaque chapitre débute par des citations d’artistes issus du rap français comme : NTM, Kery James/Orelsan, Demi Portion, Tekilla, Flynt-Jeanjass, Gueule Blansh, Vin’s, Lino-Dokou, Sentin’L, Scylla-Sofiane, Scred connexion, La Brigade, La Cliqua, Youssoupha, Youssef Swatt’s.
  • Un livre interactif contenant des QR Code à scanner pour accéder à des contenus musicaux, produits par l’auteur.
  • Une aventure collective : ce sont plus de 15 personnes (relecteurs, coachs, conseillers graphiques…) qui ont participé directement et indirectement à la création de ce livre.

La genèse du livre

“Journal intime d’un startuper” est une aventure entrepreneuriale racontée avec une grande sincérité, et ce d’autant plus qu’elle se base sur les notes “à chaud” que Jean Dussetour a commencé à écrire dès 2016, alors que sa start-up était en pleine croissance depuis quatre ans.

Par la suite, cet exercice devient régulier. Il profite des périodes de solitude choisie dans des brasseries parisiennes la semaine, ou lors de fréquents déplacements en TGV, pour coucher sur le papier tous les aléas qui rythment son quotidien.

Le projet du livre naît en 2019, quand Jean rassemble ces écrits pour en faire une première version de manuscrit qui sera relue par des amis auteurs ou dans l’édition.

En mars 2020, Jean quitte le groupe qui avait repris sa startup en 2018. C’est le moment qu’il choisit pour se consacrer complètement à l’écriture. Entouré d’un comité de relecteurs exceptionnel, qui le pousse intelligemment dans ses retranchements, Jean se dévoile davantage et se montre plus incisif. Au final, le manuscrit a doublé de volume.

Livre en vente sur Amazon.fr, Fnac.com, Kobo.com à partir du 30 juin 2020 et dans toutes les librairies physiques à partir du 28 juillet 2020.

Extrait

“Cinquième année d’existence. Ma jeune pousse est toujours en vie, je reprends confiance. Je ressens au fond de moi que j’y crois encore sincèrement. Je n’envisage pas de laisser mourir le projet et pourtant je n’arrive plus à me payer. Inconcevable pour un salarié, tout porte à croire qu’il faudrait lâcher. Autour de moi, on se demande combien de temps tout cela peut encore durer.

Disons qu’il y a plusieurs rounds et que je n’ai pas fini le combat. Je n’autorise personne à siffler la fin de la récré. Ce n’est pas qu’une startup, ça parle de moi. Malgré les coups, j’avance avec la conviction que j’irai au bout sans trop m’avouer que je suis incapable de formuler concrètement ce que « aller au bout » peut signifier.

Cette période éprouvante m’a changé. Je ne pavane plus, je parle moins fort, je gagne en humilité. Je sais que je ne suis pas le plus fort. Je trace ma route, sans connaitre mon lendemain. J’y crois encore.

C’est dur ce qu’on vit en tant qu’entrepreneur, et en même temps, on s’interroge sur ce qui est vraiment utile. Ma startup est utile pour qui ? Je ne sauve pas des vies. Je ne suis pas personnel soignant, ni pompier. C’est dur ce que je vis, et en même temps, je suis en bonne santé, ma famille aussi.

N’allez pas dans l’aventure startup si vous pensez vous en sortir en 6 mois. Les idées ne suffisent pas, c’est plus long que ça. Il faut se remettre en cause tout le temps. Anticiper des changements tous les ans. Ne pas cesser d’aller au contact pour aller de l’avant.

Dans ces moments de vie, on comprend combien il est précieux d’avoir ses amis autour de soi, ceux sur qui on peut compter, ceux qui ont accepté de vous écouter au démarrage, et avec qui on a toujours gardé le contact, même si on était tenté de s’occuper exclusivement de sa jeune société. La création de startup peut devenir une addiction qui vous coupe de vos amis.”

Ce qu’en pensent les lecteurs

Voici un aperçu des avis laissés par les premiers lecteurs du livre :

“Un style fluide dans une aventure entrepreneuriale semée d’embuches et de plaisir. Une bonne introduction avant de se lancer dans la création d’entreprise. A must read.”

“J’ai adoré ! Une vision sincère et sans compromis d’une expérience encore trop peu partagée de nos jours : la création d’une startup à travers ses rebondissements dignes des meilleures séries Netflix et la puissance de son impact direct sur son créateur et ses proches. Le roller coaster littéraire de l’été 2020.”

“Excellent bouquin qui se lit facilement. Les explications sont claires, les exemples parlants et les touches d’humour agréables ! À mettre dans toutes les mains de ceux qui comptent se lancer à leur compte (sur le net ou non).”

À propos de Jean Dussetour

20200623073308-p2-document-lsqd

Entrepreneur français d’origine libanaise, Jean Dussetour, 45 ans, est diplômé d’une Ecole de commerce (Master à l’Edhec).

Il a fondé sa première société à l’âge de 25 ans. Après son “aventure start-up”, qui s’est déroulée à Paris, il s’est installé avec son épouse et ses 3 enfants en Loire Atlantique.

Aujourd’hui, il publie et contribue régulièrement à des conférences sur des sujets d’innovation. Il est également auteur-compositeur de musiques urbaines sous le pseudonyme ”Le Druss”.

Un riche parcours résumé en quelques dates-clés

1975

Naissance au Liban. Arrivé en France, Jean passe son enfance dans les Yvelines (78).

1993

Durant sa scolarité au Lycée Janson de Sailly à Paris (classe préparatoire H.E.C.), il prend goût à l’écriture.

1994-1997

À Lille, il intègre l’Edhec et obtient son diplôme sur présentation d’un mémoire anthropo-sociologique remarqué, agrémenté de citations issues du rap français, courant musical encore peu connu en France, dont il pressent l’émergence.

1995-1999

Jean écrit et documente des journaux, destinés à des cercles de proches et un réseau d’abonnés :

  • Carnets « Beyrouth 1995 », « Beyrouth 1999 » : il décrit ce pays à peine sorti de 20 ans de guerre civile.
  • Fondateur de « Cam’Round » de 1998 à 1999, une revue trimestrielle sur abonnement. L’auteur y conte les cultures, les anecdotes de rue, et le quotidien d’une vie d’expatrié en O.N.G. à Yaoundé (Cameroun). Dans cette période, il se passionne pour l’art bamiléké camerounais et rassemble la plus grande collection européenne de masques perlés de la région ouest du Cameroun.

1999-2009

Conférencier régulier sur les sujets touchant à l’entrepreneuriat, Jean intervient notamment à la Maison des Arts et Métiers à Paris, dans des écoles de Commerce, et sur les réseaux d’Alumnis.

Il crée à l’âge de 25 ans sa première société, une activité de conseil en levée de fonds auprès de startups.

2002-2011

Au sein d’une chaîne hôtelière, puis d’une filiale d’investissement au sein d’une banque, il travaille en tant que bras droit de différents Présidents.

2011-2018 

Président fondateur de la startup Headoo. Dans cette période, il contribue à différentes publications (blogs, sites Internet) sur le sujet des réseaux sociaux, en particulier Instagram.

2017-2019

Il rédige et enregistre ses premiers textes de musique urbaine sous le pseudonyme « Le Druss ».

2019-2020 

Il occupe un poste de Directeur Général Adjoint au sein du groupe de communication qui a repris les actifs de la startup Headoo.

Jean publie son premier essai sous le titre « Journal intime d’un startuper », dont il ambitionne de vendre 5000 exemplaires. Il souhaiterait également transmettre son énergie et partager son expérience de startuper, dans le prolongement du livre, durant des conférences et des interventions.

Pour en savoir plus

Le livre sur Amazon : https://amzn.to/2YYTxtz

Le livre à la Fnac : https://livre.fnac.com/mp43340828/Journal-intime-d-un-startuper

Facebook : https://www.facebook.com/journalintimedunstartuper/

Instagram : https://www.instagram.com/jeanduss/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/jeandussetour/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>