Le Festival des Tragos, dédié au théâtre de plein air, se déroulera à Cavalaire-sur-Mer du 6 juillet au 28 août

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Le plus ancien et le plus long Festival de Théâtre de plein air en Europe

Après deux mois de confinement, d’isolement et de manque de culture, c’est parti pour 2 mois d’émotions, d’éclats de rire, de découvertes et de plaisir !

Alors que nous avons plus que jamais besoin de retrouver la liberté du verbe et du geste, le maintien du Festival de Théâtre des Tragos est une vraie bonne nouvelle pour tous les amoureux.ses du spectacle vivant.

Et cette année, la qualité de la programmation est à la hauteur des enjeux ! Pour sa 43ème édition, le Festival a vu les choses en grand…

Cet été, du 06 juillet au 28 août, Cavalaire-sur-Mer (la Ferme de Pardigon, 83240) va vibrer au rythme de spectacles de grande qualité.

Affiche fdt2020web

Un événement culte qui séduit toujours autant le public

En 2019, plus de 10 000 spectateurs sont venus voir les 6 spectacles par semaine proposés durant deux mois.

Le festival des Tragos, fondé par la Compagnie du même nom, est en effet un événement rituel et incontournable de la côte Varoise depuis 43 ans.

Il a vu passer de nombreuses célébrités :

  • Romain Bouteille (2002, 2003, 2010)
  • Les Bodin’s (2003)
  • Richard Bohringer (2010, 2011, 2012)
  • Jean-Claude Drouot (2011)
  • BP Zoom (2012)
  • Patrick Haudecoeur (“Thé à la menthe ou t’es citron ?”…)
  • Les Chiche Capon (2012, 2013, 2014, 2017)
  • Bruno Fontaine (Elias de Kelliwic’h, Grand Enchanteur du Nord, Meneur des Loups de Calédonie…etc, Kaameelot)
  • Vincent Roca (Prix Raymond Devos 2011, chroniqueur pendant 11 ans sur France-Inter, “Le fou du roi »)
  • Frédéric Blin (Estève, le neveu de Raymond & Huguette dans “Scénes de Ménage »)

…qui viennent profiter de l’été et de leurs vacances pour retrouver le contact avec un public de connaisseurs. Il n’est pas rare d’assister à de véritables perles totalement inédites et qui se font ensuite un succès international.

LaPerruche2

Une formidable programmation pour un été haut en couleurs

Les Bonniches, de Daniel Besse

Par la Compagnie de Tragos

Trois acteurs en tournée, logés dans un hôtel de la zone industrielle, découvrent que les autres comédiens résident dans un palace du centre-ville, en face du théâtre. Ces trois infortunés se demandent la raison de cet ostracisme. Sont-ils victimes d’une injustice ou sont-ils méprisés en tant que petits rôles ? Partagés entre la soumission et la révolte, ils ressassent leurs rancœurs. La serveuse, bienveillante et sensible, leur rendra-t-elle confiance en eux ?

Dates : 6, 17 et 25 juillet à 21h30 / 2 et 7 août à 21h30 / 20 et 25 août à 21h

Pièces en un acte, de Sacha Guitry

Par l’Atelier théâtre de l’OMC de Cavalaire

Les courtes pièces de Guitry nous transportent vers une fantaisie débridée, en ne manquant aucune station : Personnages, Dialogues, Rythme, Originalités, Trouvailles, Finesses, Rebondissements… pour arriver à la destination finale : Rires ! Pour Sacha, les rires, c’étaient les répliques du public, partenaire invisible mais ô combien vital.

Sens du dialogue, ping-pong rapide, incisif, les mots rebondissent, jouent entre eux, s’assemblent, se séparent… même les phrases les plus quotidiennes sont épicées, saupoudrées d’intelligence et d’humour… bref, des mots simples pour exprimer des émotions vraies. D’un rien, Guitry vous fait un tout. Il est l’esprit français dans toute sa splendeur. Séduire et réussir à divertir autant, cela tient du génie.

Dates : 7 et 11 juillet à 21h30

Où sont nos rêves ? de Florence Grillot

Par l’Atelier théâtre de l’OMC de Cavalaire

Neuf femmes sont internées dans un asile-prison. Sont-elles prisonnières des murs qui les entourent, ou d’elles-mêmes ? Qu’ont-elles-fait de leurs rêves ? À quel moment tout a basculé ?… La fatalité ?… Pour les unes, l’impuissance de l’enfance malmenée, pour les autres le choix d’une route périlleuse.

Folie, trahison : Elles racontent et se racontent. Pour ne pas sombrer. Pour comprendre pourquoi elles en sont arrivées là. Pour espérer peut-être une rédemption. Et peu à peu le brouillard se dissipe, l’horizon s’éclaircit, jusqu’à faire apparaître au loin, au bout de leur rêve : une île.

Dates : 8 et 12 juillet à 21h30

L’Epidémie, d’Octave Mirbeau

02 L Epidemie

Par la Compagnie de Tragos

En préambule, sachez que le choix de cette pièce a été fait à l’automne 2019, bien avant la pandémie que nous connaissons ! Terriblement d’actualité donc, cette pièce de 1898 éditée dans le recueil de l’auteur « Farces et moralités » est une critique féroce de la société bourgeoise de son époque, par le biais d’un humour… très corrosif !

Le sujet : Un conseil municipal est réuni car une épidémie de typhoïde commence à frapper les casernes et les quartiers pauvres de la ville. Totalement insensibles au sort des militaires et des pauvres, les conseillers refusent tous les crédits destinés à l’assainissement de la ville…

La pièce adaptée ici façon Enki Bilal, stylisée et chorégraphiée, devient intemporelle, et montre le ridicule de la nature humaine face à la peur et à l’inconnu.

Dates : 10, 16, 23 et 31 juillet à 21h30 / 10 août à 21h30 / 21 et 27 août à 21h

Burlingue, de Gérard Levoyer

Affiche Burlingue

Par la Compagnie de Tragos

Jeannine Famechon et Simone Courlier, deux employées modèles, collègues depuis des années, partagent le même bureau et la même ambition : plaire au directeur…L’une célibataire, mordant la vie à pleines dents, vouée au romantisme et à la recherche du Prince Charmant… dissimule sa solitude derrière une solidarité féminine…L’autre, mère de famille, pieuse et enviable, cache sa propre détresse derrière l’image de la parfaite respectabilité…

Astreintes, jour après jour, à des tâches simples et répétitives, elles entrent en conflit pour une simple gomme que l’une possède et dont l’autre a besoin. Ce conflit absurde, symbole de toutes les luttes de pouvoir, d’ambition et de désir, dégénère au point de devenir un affrontement terrible, féroce, inexorable…

Burlingue1

Comédie drôle et décalée, Burlingue nous met face aux meilleurs et aux pires aspects de la nature humaine dans sa quête de supériorité. De l’appréciation jusqu’à la haine, en passant par la confiance, la manipulation, la jalousie et les mensonges, Burlingue nous offre une vision terriblement actuelle des rapports humains contemporains. Un moment de pure comédie qui explore, en même temps, la véracité de nos valeurs modernes…

Dates : 13 et 27 juillet à 21h30 / 3 août à 21h30 / 23 août à 21h

Don Quichotte, d’après Miguel de Cervantès

Par la Compagnie Lazzissimo (Lyon)
Adaptation et mise en scène : Emmanuel Seignez et Pépino
Musiques : Pépino

Parce qu’il a lu trop de romans de chevalerie, don Quichotte a perdu la raison : il est persuadé que le monde est peuplé de chevaliers errants et d’enchanteurs maléfiques. Comme dans ses livres préférés, il veut rendre la justice et combattre pour l’honneur de sa dame. Accompagné de Sancho Panza, son fidèle écuyer, il part sur les routes d’Espagne en quête d’aventures, prenant des auberges pour des châteaux et des paysannes pour de belles princesses ! Avec son roman, Cervantès a réussi à faire d’un vieux fou à l’imagination débordante et de son valet un couple mythique.

Au-delà des événements anecdotiques connus de tous, cette adaptation retrace une longue et véritable épopée, drôle et extravagante.

Dates : 15, 21 et 29 juillet à 21h30 / 5 et 11 août à 21h30 / 19 et 26 août à 21h

L’autoportrait

De et par la Compagnie Momenta (Miramas-13)

Une galerie de peinture, jour de vernissage. Lola Lalo, artiste ambitieuse, prépare discours et champagne mais stupeur : son autoportrait, clou de l’expo, prend la parole ! Entre querelle philosophique et dispute entre nanas, entre créatrice et créature, qui l’emportera ?

L’Autoportrait est un débat de l’artiste, ou du créateur, avec son double. L’utilisation de la vidéo a permis de donner vie à ce personnage imaginaire, et crée un pont entre les arts visuels, classiques et modernes. L’auteur a fait le pari d’un texte recherché, alliant culture classique et second degré. Sans volonté de faire la morale ou de prétendre tout expliquer, il préférera clore un débat pontifiant par un jeu de mot ou une pirouette.

« Un texte intelligent, pointu et finement ciselé, interprété de manière magistrale.» La Provence

« Pur plaisir que de goûter à cet autoportrait étonnant et au jeu exceptionnel de son modèle, Anne-Laure Denoyel, formidable de précision. » Revue Spectacles

Date : 18 juillet à 21h30

Cochons d’Inde, de Sébastien Thiéry

Affiche CochonsDI 1b

Cette comédie passe au vitriol les conséquences sociales de la mondialisation avec un humour décapant.

Quand Monsieur Kraft, 49 ans, agent immobilier aisé, vient effectuer un retrait à sa banque, il ne se doute pas une seconde que l’établissement a été racheté par un groupe indien et qu’un véritable cauchemar l’attend. Non seulement il ne peut pas retirer les espèces dont il a besoin, mais il ne peut plus ressortir de la banque : le sas est commandé depuis New Delhi qui refuse obstinément de le libérer…

CDInde 1

S’enrichir, c’est « changer de caste », ce qui est contraire aux lois indiennes. Comme un insecte dans un bocal, il se débat, luttant en vain contre un monde devenu complètement absurde, confronté à un guichetier des plus étranges et une banquière à l’esprit plus blindé que ses coffres…

Cochons d’Inde est un petit bijou d’humour et d’absurde, qui délivre son venin avec une finesse redoutablement efficace. Cette comédie, créée en 2008, a reçu le Molière de la meilleure pièce comique !

Dates : 19 et 26 juillet à 21h30 / 16 et 24 août à 21h

Les Murs ont des Oreilles

Fyer sans bandeau

Par La Troupe du Rhum et Les Feuilles d’Or (Villeneuve-Loubet – 06)

Une comédie d’après Gildas Bourdet, Frédéric Sabrou, Karl Valentin, Raymond Devos, Les Vamps et même un certain Victor Hugo !

Les murs ont des oreilles, Madame Lureau en sait quelque chose. Madame Lureau, concierge de son état nous entraîne au cœur de son immeuble où elle épie, traque, surveille chacun de ses voisins.

Grâce à elle, nous entrons, sans en avoir les clés, dans la vie intime de chacun, chacune. Et tendant l’oreille aux murs de cet immeuble qui est “sens dessus dessous”, nous jubilons de découvrir que ce qui n’arrive qu’à moi, n’arrive qu’aux autres aussi !

LesMurs3

Cette comédie originale rassemble dans un même immeuble une galerie de voisins créés de toute pièce par des auteurs d’horizons différents.

Ainsi nos oreilles auront le plaisir d’écouter les œuvres de : Gildas Bourdet avec « Voyage de Noces » et « La Loge P38 », Frédéric Sabrou avec « Le Courrier du Matin », Karl Valentin avec « La Sortie au Théâtre », Raymond Devos avec « Ça n’arrive qu’à moi », « Sens dessus dessous », « Sévère mais juste », « A tort ou à raison », Les Vamps avec « Au Balcon » et Victor Hugo avec « Le Mot ».

Date : 20 juillet à 21h30

Les Marie(s) HD, « Merci de nous en excuser ! »

MariesHD

Création burlesque et musicale par la Compagnie Les Z’arts Bleus
Avec Marie-Hélène Brunet et Dédeine Volk-Léonovitch – Durée : 1h14

Pétries de verve, de fougue et de mauvaise volonté, les Marie (s) HD (Ma Riache, et Mama Rideine) vous offrent une palette de chansons interplanétaires, théâtralement clownesques, et potentiellement déjantées !… De chanson équivoque en chanson d’amour… de rap culinaire en rengaines absurdes, vous traverserez 74 mn de folie douce, sensible et acharnée ! … bientôt remboursé par la Sécu…

MariesHD2019c

« Dans un monde où le gris domine, notre mission (nous l’avons acceptée !) est de réjouir sur notre passage ! Notre combat, arracher des rires aux plus taciturnes, faire applaudir les manchots, se lever les paraplégiques ! Nos moyens, chanter ! Chanter des sujets qui nous touchent ou nous inspirent…pour ça tous les moyens sont bons, détourner des chansons existantes, emprunter des musiques, les bousculer, les triturer, ou pire composer nous-même paroles et musiques ! Car rien ne nous arrête, rien ne nous fait peur ! »

« Le nouveau duo musical et burlesque, les « Marie’s HD » a fait un tabac… »

Date : 24 juillet à 21h30

Un Jour au fond des Mers

Un jour3

Spectacle musical à partir des textes de Bernard Dimey par Bande d’Art et d’Urgence (Villeurbanne – 69)

« Dans les bistrots des quartiers de Paris, à l’époque où l’on chantait rarement pour ne rien dire, Bernard Dimey, parolier de génie, fut l’auteur d’une oeuvre poétique foisonnante qui est loin de se réduire au succès de quelques grands tubes courant encore dans les rues. Dans “Un jour au fond des mers”, la comédienne et chanteuse Christine Brotons, accompagnée par une accordéoniste, fait revivre ses textes de façon particulièrement convaincante en les jouant, les disant ou les chantant avec un humour communicatif, subtilité et talent. Ce spectacle fortement original dresse le portrait intime d’un auteur et surtout d’un homme débordant de tendresse pour nos frères humains. » Le Crestois

250-un_jour_au_fond

Montand, Aznavour, Gréco, Salvador sont quelques-uns des interprètes à s’être emparés des textes de Bernard Dimey. Des textes qui chantent et exaltent l’alcool, l’amour, le temps qui passe, le mal de vivre joyeux de ce grand poète. Découvrez maintenant Christine Brotons !

Date : 28 juillet à 21h30

Cyrano Project, d’après Edmond Rostand

affiche1cyrano2015  - copie

Par la Face Nord Compagnie

« Cyrano qui est laid aim’ la belle Roxane / qui aim’ le beau Christian et qui l’aim’ en retour…/ Mais bien plus que le beau, Roxane aime les mots / et Christian ne sait dire… que ceux de Cyrano !

Mythe légendaire, tragédie grecque, épopée lyrique, maudit trio racinien, hymne libertaire révolutionnaire… ce drame romantique de mille six cents vers, tous sublimes, est décidément l’un des chefs (d’œuvre) de file atemporelle de tous les genres… Et fichtre qu’il était pour cela périlleux de prendre le pari de monter cette pièce sacrée… seul en scène ! Et fichtre pourtant que c’est réussi ! »

Cyrano Pro 2

« Avec trois fois rien mais l’essentiel, une mise en scène terriblement juste et efficace, il ne manque rien : les personnages, les décors, la brume sur le champ de bataille et… l’émotion bouleversante… tout y est !

Certes l’acteur est époustouflant… et d’autant plus crédible paradoxalement qu’il fait là du théâtre comme lorsqu’on a quinze ans : à fleur de peau, avec fièvre, foi, fulgurance, grâce et… panache ! « À la fin de chaque envoi », il touche… au beau milieu du cœur. C’est sidérant et magnifique. »

Stéphanie Ledjam – directrice du Centre Culturel L’Allegro – Miribel (01)

Date : 1er août à 21h30

La Perruche, comédie de Audrey Schebat

laperruche_A4 avec tous les logos

Par la Compagnie Chenevoy (Crepy en Valois – 60)

Elle et lui attendent des amis pour le dîner, mais ceux-ci n’arriveront jamais… S’agit-il d’un accident, d’une séparation, d’un cambriolage ? À chercher les raisons de cette absence, l’homme et la femme se disputent au sujet du couple de leurs amis.

Naturellement, la femme prend la défense de son amie Catherine et l’homme de son collègue David. À confronter leurs visions radicalement opposées, ils provoquent les révélations intimes, remettant en cause les fondements de leur propre mariage.

LaPerruche6

Round après round, les retournements de situation et rebondissements mènent le match pour nous offrir un huis clos rythmé, pimenté et jouissif.

Date : 4 août à 21h30

Un Week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires

UnWeekEnd affiche

Comédie de Jean Franco et Guillaume Mélanie
Par la Compagnie Sophie (Angers – 49)

Jules (huit mois) est un enfant chanceux. Il a une maman et deux papas ! Julie, la mère du nourrisson, a décidé de réunir les hommes de sa vie pour une semaine de vacances. Julien, le beau-père, et Antoine, le père biologique, vont se forcer à cohabiter une semaine dans une villa en bord de mer pour le “bien de l’enfant” comme ils disent dans les livres !

1WEsur2

Mais si le bébé est heureux et passe son temps à gazouiller, les adultes se comportent comme des enfants et, entre les papas et la maman, l’ambiance va bientôt devenir explosive… La cohabitation promet d’être rock’n roll et les vacances de rêve vont tout naturellement se transformer en pur cauchemar ! Et pourtant…

Dates : 8 et 9 août à 21h30

Opus Ultimus

Affiche Chiche Capon © Fanchon Bilbille 2018 (5 sur 13)

Création des Chiche Capon

Voilà enfin le tout dernier spectacle des Chiche Capon avec un titre prémonitoire : Opus Ultimus, parce que c’est irrémédiable et que tout à une fin ! De la à penser que ce spectacle pourrait être le dernier du quatuor il n’y a qu’un pas ! Après presque 20 ans (Ils les fêteront en 2021) de tournée à travers le monde et pas moins de 5 spectacles on pourrait s’y attendre mais qui sait ?

Les voilà donc sur le chemin du questionnement ontologique dans un spectacle introspectif !
Ils se réunissent pour se parler, pour parler d’eux pour parler du groupe …

Chiche Capon - Opus Ultimus © Fanchon Bilbille 2019 (67 sur 90)

On les découvre sous un jour qu’on ne leur connaissait pas. Comme s’ils avaient pour l’occasion posées les armes pour se montrer sous le nez rouge. Ricardo est un peu essoufflé, Fred a toujours de l’ambition, Mat et Pat quant à eux ont des préoccupations plus terre à terre ! Ils se dévoilent tour à tour, nous montrent leurs secrets, nous invite dans leurs intimités… Et puis s’en vont comme s’ils n’allaient jamais plus revenir…

Dates : 12, 13 et 14 août à 21h30

Vincent Roca de A à Z

AfficheVincentRoca

« Vincent Roca de A à Z », comme son nom l’indique est un chemin qui va… de A à Z. Mais un chemin comme ceux que l’on emprunte pour faire l’école buissonnière… alors pour s’affranchir de l’ordre alphabétique, une personne du public, choisie comme il se doit fortuitement, jouera le rôle du Hasard, avec sa H pour trancher et son d pour jouer. Et c’est cette personne qui décidera de l’ordre des lettres et donc, de l’ordre des séquences.

Un abécédaire aléatoire, en somme. Une excursion dans la langue française, ou notre héros, balloté par les mots, se prend les pieds dans les cédilles, se rattrape aux apostrophes, crochète les parenthèses qu’il referme soigneusement après digression, un chemin en phrase campagne, avec croisement de sens, ronds-points d’interrogation et accotements joyeusement déstabilisés…

Roca2019a

« Phrases à double sens, jeux du langage, émotion et drôlerie, pirouettes autour du verbe en bandoulière, Vincent Roca excelle dans tous ces domaines. En maître de cérémonie du burlesque, il sait mettre le public dans sa poche, et la salle en redemande. » La Provence

« Vincent Roca est un esthète des mots, un épicurien des formules, des associations d’idées et de mots. L’humour et l’émotion s’épousent et se mêlent pour la plus grande joie du public présent qui, au fil de la soirée, est ravi, enchanté, subjugué. » JJ Terosiet, Le Dauphiné

Dates : 17 et 18 août à 21h

Final le 28 août

Pour en savoir plus

logo-festival-des-tragos

Site web : https://tragos.fr

Brochure du festival : Brochure Festival des Tragos

Facebook : https://www.facebook.com/pages/category/Arts—Entertainment/Festival-des-Tragos-472826805354/

Instagram : https://www.instagram.com/festivaldestragos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>