Strabo : la plateforme pour trouver des compagnons de voyage

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Lorsque l’on s’intéresse au malaise du tourisme aujourd’hui et des nouvelles manières de voyager des générations Y et Z on peut faire un constat fort :

  • Les nouvelles générations ont la bougeotte, sont dégoutées du concept du tourisme, veulent s’engager et vivre des expériences personnelles et authentiques.
  • Les acteurs du tourisme ne cessent de diversifier leurs offres et de chercher à s’adapter mais rien ne prend vraiment. Il y a refus de passer par une agence de voyage par manque de budget, peur de devoir s’engager financièrement plusieurs semaines en avance, manque d’authenticité des offres proposées, refus d’alimenter cette industrie.
  • Le voyage est devenu une compétence à mettre sur son CV et ses réseaux sociaux. Cependant si tout le monde veut voyager, nombreux sont ceux qui ne se lancent pas car ils n’ont personne avec qui partir. Soit ils ont peur de l’idée d’être seul, soit ils sont effrayés par l’organisation et la logistique. Et cette tendance a été mise en avant par des études récentes réalisées notamment par Expedia (source), et est appuyée par l’émergence des Tours opérateurs qui construisent leur communication autour de la recherche de compagnons de voyage pour vendre derrière leurs voyages (exemple: Copines de voyages, Petits trips entre amis, Barouding,…)

La genèse du projet

C’est justement ce qui est arrivé à Charlotte en 2017 quand elle a dû renoncer à un voyage en Islande. Un voyage pour lequel elle avait tout prévu et très envie de faire. Seulement elle avait peur de partir seule et quand elle a proposé à son entourage, personne n’était disponible : il y avait ceux qui avaient déjà pris des vacances, ceux qui n’avaient pas d’argent, ceux qui ne font plus rien autrement qu’en couple, et ceux à qui on ne propose pas car on sait que ça va mal se passer.

Frustrée, elle a cherché des solutions sur internet mais ne voulait surtout pas partir avec une agence de voyage ou tour opérateur. Elle s’est alors rendu compte de deux choses : la première c’est que nombreux sont ceux qui se cherchent des compagnons de voyage, la deuxième c’est qu’il n’y a aucune solution adaptée : soit ce sont des groupes Facebook où les discussions se perdent dans le flot continu des posts et messages échangés, soit ce sont des forums très moches et pas engageants. C’est apparu comme une évidence et une nécessité qu’il fallait inventer cette solution, et elle a créé Strabo, une startup qui permet de chercher des personnes à son image pour partir en voyage, en vacances ou en week-end.

logo

Comment fonctionne la plateforme Strabo ?

Strabo fait de la mise en relation de personne pour voyager ensemble selon des envies de voyages partagées. En accédant à strabo.io, l’utilisateur peut consulter les projets de voyage créés par les autres utilisateurs. En s’inscrivant, l’utilisateur peut ensuite :

- Faire une demande de participation aux projets de voyage qui l’intéressent et rejoindre des groupes de co-voyageurs ;
- Créer son projet de voyage et recevoir des demandes de participation de la part des autres voyageurs ;

Lorsque le groupe de compagnons de voyage est formé, il ne reste plus qu’à organiser le voyage. Les utilisateurs organisent eux-mêmes leurs voyages : ils procèdent à leurs propres recherches et réservations. Strabo permet de discuter en groupe avec les compagnons pour planifier au mieux le séjour. Ceci fait, il n’y a plus qu’à partir, profiter du voyage à plusieurs et créer de beaux souvenirs !

img2

A présent que la plateforme tourne et a un nombre suffisant d’utilisateurs et d’annonces, la startup souhaite désormais réaliser une levée de fonds pour poursuivre le développement de ses fonctionnalités, notamment celles qui lui permettront de s’auto financer :

- La possibilité pour un utilisateur de créer une feuille de route d’un voyage qu’il a réalisé et de la vendre à d’autres utilisateurs. L’idée est que chacun puisse devenir “agent de voyage” à son échelle de la même manière que l’on peut être hébergeur avec Airbnb, ou transporteur avec Ubber et Blablacar. Plus besoin de passer par une agence pour avoir un itinéraire et un programme ou de faire de longues recherches chez soi. L’idée a été validée par une étude de marché réalisée en juin 2019.

- La mise en place d’un outil global d’organisation du voyage en groupe qui serait tarifé aux utilisateurs souhaitant l’utiliser.

img3

Quels sont les avantages à partir avec des compagnons de voyage ?

  1. Partager une expérience avec d’autres personnes dans la réalité, et non pas sur les réseaux sociaux ;
  2. Optimiser ses coûts parce que partir à plusieurs coûte beaucoup moins cher ;
  3. Créer du lien social et intergénérationnel, de l’amitié et de la solidarité.

Quelques exemples de voyages proposés par les utilisateurs sur le site Strabo.io

  • Aventure à travers le Brésil

Pour la fin de ses études, Valentine a décidé de découvrir le Brésil. Seule pour le moment elle est à la recherche de compagnons de voyage pour découvrir le pays, la culture, la gastronomie brésilienne mais aussi pour découvrir la vie nocturne.

Que ce soit à pied, en bateau, en voiture ou qu’il faille dormir en auberge de jeunesse ou en maison d’hôte, c’est une véritable aventure qui attend Valentine et ses futurs compagnons de voyage.

Capture

 

  • Découverte de l’Asie du Sud

Romain a quitté son travail pour voyager un peu. Il aimerait visiter l’Asie du Sud notamment le Vietnam, le Laos, le Cambodge, La Thailande. Il part pendant 2/3 mois pour pouvoir profiter de chaque pays.

Romain apprécie également le trek et la randonnée et cherche des compagnons pour l’accompagner dans son périple.

Asie

 

  • L’appel à la danse au Sénégal

Passionnée et pratiquante de danse africaine depuis près de 6 ans, Maëlle recherche une compagne de voyage pour la suivre dans un stage de danse africaine traditionnelle, dite Sabar, et partager avec elle sa passion.

senegal

 

La vision de Strabo

Strabo souhaite que le concept de compagnons de voyage soit quelque chose d’inhérent à nos relations (comme les amis, le couple, la famille) et appuie son développement par la volonté :
- De reconnecter les personnes dans la vie réelle après l’essor des relations virtuelles et d’encourager la solidarité et l’amitié ;
- De sortir de l’isolement et de la solitude des personnes qui ont besoin de sortir de chez eux, mais qui n’osent pas, car ils n’ont personne avec qui partir ;
- De permettre à des personnes de se regrouper pour construire des projets de voyages sociaux, solidaires et humanitaires.

Et on peut s’embarquer à imaginer ces effets bienfaiteurs :
- Désengorger les grands axes de tourisme et éparpiller les déplacements en favorisant les petits projets de voyage locaux et en rendant infinies les possibilités d’itinéraires selon la créativité des co-voyageurs ;
- Maintenir l’équilibre avec les populations locales ;
- Améliorer les échanges culturels, le contact des uns avec les autres, les sensations face aux patrimoines et aux paysages ;

Pour cela, Strabo veut rendre moderne, sérieuse et engageante la recherche de compagnons de voyage et innover dans la manière d’organiser les voyages. La prochaine étape est de permettre aux utilisateurs de créer des feuilles de route des voyages qu’ils ont réalisés et de les vendre à d’autres utilisateurs.

La feuille de route créée par les utilisateurs rend les possibilités de voyages infinies et résout le problème de la personnalisation et de l’authenticité recherchées par les nouvelles générations.

Elle a aussi cet avantage formidable de proposer à bas coût aux voyageurs un programme et un itinéraire unique, sans céder aux agences de voyage et sans passer de longues heures de recherches, soi-même devant son écran, pour construire son voyage. Elle favorise des projets de voyages plus locaux, sociaux et artisanaux.

A propos de Charlotte Darribere, fondatrice de Strabo

Charlotte Darribere, 30 ans, est ingénieure en Sciences et technologies de l’eau. Née dans un petit village des Pyrénées Atlantiques, elle a vécu ensuite quelques années au Canada et réside désormais à Paris.

Elle décide de se reconvertir aux métiers du web : développeuse, design UX, Product Owner, lorsqu’elle a l’idée de créer Strabo : Un concept à priori banal mais qui pourrait être une vraie solution à un problème de taille.

Si l’industrie du tourisme est la première industrie de services dans le monde, elle est en plein essor et débute à peine sa courbe de croissance, d’après les chiffres et les estimations de l’Organisation Mondiale du Tourisme. Paradoxalement, l’industrie souffre d’une espèce d’incapacité à se renouveler, de répondre aux besoins d’engagement des nouvelles générations et de s’adapter aux enjeux sociaux et environnementaux : la consommation touristique a tué l’esprit du voyage, détruit beaucoup d’espace et standardise les cultures et les pratiques.
Et tout cela fait un non-sens avec le goût manifeste des nouvelles générations pour le voyage, leur besoin de s’engager pour la planète et leur volonté formulée de vivre des expériences uniques et authentiques.

Si j’ai l’intuition que nous avons besoin de démocratiser le concept de compagnons de voyage, c’est parce que ça peut réinventer la manière de voyager et ses pratiques à travers le lien social. Voyager avec des compagnons de voyage, c’est une manière de penser le tourisme dans la société plutôt que dans l’économie.

Pour en savoir plus

Site internet : https://strabo.io

Blog de l’aventure : https://medium.com/@charlotte.darribere

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=0WevMFzK7Fs

Facebook : https://www.facebook.com/strabo.io/

Instagram : https://www.instagram.com/strabo.io/

Contact presse

Charlotte Darribere

Email : charlotte.darribere@gmail.com

Tél. : 0689951349

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>