Pour faire de vraies rencontres… évitez les sites de rencontres !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Généralistes, par affinité, pour adultes ou encore sélectifs … en quelques années, le nombre de sites internet s’est multiplié sur la toile. Il en existe plusieurs centaines et il s’en crée chaque semaine de nouveaux, qui revendiquent tous de répondre aux attentes des internautes… et ce avec toujours la même promesse : leur permettre de trouver l’âme sœur.

Valérie Bruat, Directrice d’Adéquat Rencontres et experte en relations amoureuses, explique pour quelles raisons il est préférable si l’on veut faire des rencontres… d’éviter les sites de rencontres

La rencontre amoureuse, priorité de 16 millions de célibataires en France

Avec près de 16 millions (30% de plus qu’il y a dix ans), le nombre estimé de célibataires en France, le marché de la rencontre est très florissant. Dans les grandes villes, le phénomène est encore plus impressionnant. Selon une étude de l’Insee parue début janvier 2013, à Paris, c’est même un habitant sur deux qui vit seul.

Fini les clichés, les célibataires forment aujourd’hui une population très hétérogène qui regroupe une grande diversité de profils. Malgré tout, si le célibataire d’aujourd’hui s’assume, voire revendique sa situation, la rencontre amoureuse reste pour l’essentiel des français un véritable poids, une véritable peine, voire une véritable tristesse…

Non, la rencontre n’est pas un acte de consommation !

Nombreux sont ceux qui font appel aux sites internet pour les aider à rompre la solitude et à faire des rencontres.

Les sites internet ont réussi, en quelques années, à capter des millions d’inscrits, qui donnent leurs photos et leurs informations personnelles, pour accéder en échange à un véritable catalogue de millions d’amoureux(ses) potentiel(le)s.

La promesse de ces sites, et leur concept même, dévoient la rencontre amoureuse : celle-ci devient un simple acte de consommation. Et cela commence dès la publicité qui est faite autour : photos de jolies filles et de jolis hommes retouchées, mis dans une situation laissant entendre qu’ils sont bien sous tous rapports.

Par conséquent, pour Valérie Bruat, Directrice d’Adéquat Rencontres,

On croit qu’en s’inscrivant on va faire des rencontres, or cette promesse est fallacieuse : ces sites ne permettent que d’avoir accès à un catalogue de profils, et ne permettent que de rentrer virtuellement en contact avec eux.

De si mauvaises rencontres…

Autrement dit, c’est la porte ouverte à de nombreux dégâts dans les domaines personnel et professionnel :
  1. Ces sites entraînent, pour certains utilisateurs, une addiction et une grande frustration : moins cela marche, plus ils consacrent du temps à ces rencontres virtuelles;
  2. L’accès au catalogue, et les fonctions du site, ne permettent que de rencontrer virtuellement des gens : combien de rencontres ont-elles réellement lieu sur le nombre de prises contact virtuelles ?
  3. Les célibataires, nombreux, pour qui cela ne marche pas, croient que le problème vient d’eux : or c’est le système même des rencontres qui n’est pas adapté aux « vraies » rencontres de personnes;
  4. Ces sites entraînent une mauvaise habitude catastrophique, justement, pour rencontrer sincèrement quelqu’un, et faire une rencontre authentique : comme cela ne marche pas, on perd confiance en soi, et en l’autre; par conséquent on ne se livre jamais complètement. Et donc, on ne peut pas créer le lien avec les personnes que l’on parvient à rencontrer réellement;
  5. Pour certains, les sites de rencontres les rendent dépressifs, au sens « propre » : ils ne sont pas assez préparés, n’ont pas suffisamment confiance en eux, et se retrouvent face à des gens qui eux ont l’habitude, leurs intentions, qui ne sont pas forcément en rapport;
    Cela les entraîne dans des états dépressifs : ils ne croient plus ni en eux, ni en l’autre, ni en l’amour…
  6. Pour utiliser ces sites de rencontres, il est nécessaire de délivrer publiquement sa ou ses photos, son lieu de résidence, ses informations personnelles, ses goûts, ses loisirs, ses préférences intimes… qui deviennent visibles à des millions de personnes, posant un vrai problème de protection de la vie privée.
Pourquoi tant de soucis ? Valérie Bruat explique :
Parce que les sites de rencontres font de la rencontre une logique de consommation, là où l’amour est une question d’affinités, de confiance et de sentiments. Les sites de rencontre ne sont pas faits pour rencontrer l’âme soeur mais pour consommer des émotions, des rencontres, des amours charnels.

Une promesse non tenue

On se rend ainsi compte que les sites internet ne fonctionnent pas : la promesse n’est pas tenue.
Alors que le nombre de célibataires atteint un record (16 millions en France). Et qu’il est toujours en croissance (+30% en 10 ans)… des millions de gens se retrouvent dans une détresse affective… alors que le chiffre d’affaires des sites de rencontres explose (165M € pour Meetic en 2012 par exemple, contre 113,8M € en 2007, soit +30% en 5 ans).

Ainsi,

Si les perspectives d’une rencontre amoureuse rapide sont alléchantes sur internet, le virtuel a ses limites. Les relations se nouent en effet aussi facilement qu’elles se dénouent. Beaucoup, peu ou pas préparés et qui se cachent derrière leur écran, en ressortent déçus, finissent alors par perdre toute confiance en eux et doutent de leur potentiel de séduction. Sans compter qu’ils y ont parfois laissé plusieurs dizaines d’euros sans avoir réussi à décrocher le moindre rendez-vous.

Souvent gratuits pour les femmes, ils sont loin de l’être pour les messieurs.

Pour accéder aux profils et espérer dans un second temps faire des rencontres, ces derniers doivent en effet souscrire un abonnement qui varie de 10 à 30, voire 60 euros pour certains, quand d’autres proposent un système de crédits.

Et si l’agence matrimoniale restait une valeur sûre pour faire de vraies rencontres ?

Depuis treize ans, Valérie Bruat accompagne les célibataires à Paris et en Ile de France. Fort de ce constat selon lequel le profil et les attentes des célibataires ont évolué, elle a décidé de moderniser l’image de l’agence matrimoniale traditionnelle en développant depuis 2012 un concept « d’agence relationnelle pour célibataires » avec la volonté de conjuguer écoute, proximité et sérieux.

Si les inscriptions sur les sites ne demandent pas plus de quelques minutes, chez Adéquat, on prend le temps de vous connaître, de découvrir votre personnalité, vos attentes, vos désirs … afin de vous proposer des rencontres de qualité et sélectives.

Adequat Rencontres assure également discrétion et confidentialité à ses adhérents. Aucune information personnelle ni photos ne sont divulguées.

Preuve de son sérieux et de ses compétences l’agence Adéquat Rencontres s’est vue décerner le prix d’Excellence de l’ONCRH* en juin 2013 pour « son professionnaliste, son sens du relationnel et de l’accueil et la performance de sa prestation. »

* Ordre National des Conseillers en Relations Humaines

Pour rencontrer Valérie Bruat

Rendez-vous à l’agence d’Adequat Rencontres au 17 rue Dumont d’Urville – 75116 PARIS

site web : www.adequat-rencontres.fr

page Facebook : https://www.facebook.com/adequat.rencontres

Contact presse

Valérie BRUAT

mail : duoconseils@yahoo.fr

tél. 01 30 24 87 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>