L’Observatoire International des Métiers de l’Internet mène l’enquête pour développer des formations en adéquation avec les besoins des entreprises

     

L’Observatoire International des Métiers de l’Internet : Les compétences professionnelles au cœur d’une étude

Pour 58 % des entreprises françaises, les nouvelles technologies constituent l’un des domaines où les besoins de renforcement en compétences sont les plus importants selon l’enquête BMO de Pôle Emploi 2012. Cette enquête montre également que les recrutements sont particulièrement difficiles sur ces compétences.

Une enquête conduite par l’Observatoire International des Métiers Internet apporte un éclairage complémentaire.

Les résultats de cette étude seront présentés à l’occasion d’une conférence organisée en collaboration avec la Maison de l’Emploi de Bordeaux, ce mardi 22 mai. En avant-première, quelques pistes de réflexion…

Métiers de l’internet : un déficit de compétences

Sur le plan technique, la formation dans les métiers de l’Internet, est principalement d’une qualité correcte, par contre un important déficit est constaté par les chefs d’entreprise sur les compétences transversales.

En effet les métiers de l’Internet sont des métiers de communication, utilisant des outils techniques ; or, la formation est principalement concentrée sur les aspects techniques. Les chefs d’entreprise pointent comme manques principaux, les compétences suivantes :

  • savoir s’adapter aux besoins des clients
  • précision et sens du détail
  • créativité
  • cohérence avec la stratégie de l’entreprise
  • aptitudes aux relations interpersonnelles
  • travail en équipe
  • savoir chercher, organiser et synthétiser, sens critique….

Ces compétences sont particulièrement décisives dans un processus de recrutement, et sont souvent peu travaillées dans les formations. Cela s’explique principalement par le fait que ces compétences ne disposent pas d’outils d’évaluation, et leur appréciation reste subjective. Dans le processus de recrutement un premier tri est effectué sur les éléments techniques, le choix final est fait sur ces compétences transversales.

L’Observatoire International des Métiers de l’Internet invite les organismes de formation (publics et privés) à porter une attention particulière à ces compétences car ce sont elles qui permettent de décrocher un emploi (et de le garder).

Par ailleurs, l’Observatoire publie les profils de fonction pour une dizaine de métiers, ainsi que des recommandations pour les organismes de formation.

L’Observatoire International des Métiers de l’Internet (OIMI) : une structure ressource

Composé de nombreux organismes européens (Universités publiques, Hautes écoles, organismes de formation publics et privés, associations professionnelles nationales et régionales, organisations intermédiaires, etc.), l’OIMI se fédère autour de EMF Forum e-Excellence, basé à Bruxelles. Plus de 7 500 entreprises sont donc adhérentes directement ou au travers d’organisations membres.

Depuis 10 ans, l’OIMI analyse le marché de l’emploi dans le domaine des métiers Internet et des fonctions s’y rapportant.

L’Observatoire International des Métiers de l’Internet s’est donc fixé l’objectif de valoriser les formations qui enseignent correctement les compétences techniques mais qui laissent aussi une place importante à l’acquisition de ces compétences plus générales et transversales.

Le but visé par l’OIMI est d’améliorer la transparence dans les formations et les recrutements et ainsi participer à l’augmentation du taux d’embauche réussie des jeunes professionnels.

Une étude pour optimiser la formation aux métiers de l’Internet

Cette étude menée dans 10 langues européennes, auprès des chefs d’entreprise, permet de déceler les compétences essentielles. Ces données confirmées au travers d’interviews permet l’élaboration de profils professionnels. Ces derniers sont ensuite comparés à la fois aux cadres nationaux de référence et mis en relation avec le CEC (Cadre Européen des Certifications, EQF en anglais) et le Cadre Européen de e-Competences.

De cette analyse, l’OIMI a tiré une dizaine de profils qui ont été évalués par des professionnels et sont ensuite publiés avec des recommandations pour les organismes de formation (également évalués par des professionnels).

Ces travaux ont été effectués dans le cadre du programme EQFiServe de la Communauté Européenne (Leonardo da Vinci) et sont consultables en Anglais sur le site du projet :

www.eqf-iserve.eu/pages/project-results

Quelques liens repères

Site web du projet : www.eqf-iserve.eu

Site web de l’Observatoire :  www.e-jobs-observatory.eu

Site français : www.metiers-internet.eu

Suivre l’OIMI sur Twitter : #ejobs

Rendez-vous à Bordeaux

Une conférence « présentant les résultats de l’étude est organisée en collaboration avec la Maison de l’Emploi de Bordeaux à l’occasion du lancement du groupe de travail Ax’Emploi sur le numérique à l’échelle du Grand Bordeaux :  22 mai 18H00 CAPC 7 rue Ferrère 33000 Bordeaux

Présentation :  http://tinyurl.com/e-emplois

Inscriptions : http://lescroisementsnumeriques.eventbrite.com

Contact :

Observatoire International des Métiers de l’Internet

François Adoue

MPS

24 Avenue de Virecourt

33370 Artigues

Tel : 06 12 33 85 75

fadoue@multimedia-jobs.org

 

Maison de l’Emploi Bordeaux

Jérémy Abdila

10/12 boulevard Antoine Gautier

33000 Bordeaux

Tel : 05 57 78 15 17

jabdilla@emploi-bordeaux.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>