VivaLing révolutionne l’apprentissage des langues étrangères pour les enfants

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Apprendre une langue à un enfant, « c’est créer des ponts entre les adultes de demain ». C’est avec cette conviction chevillée au corps que l’entrepreneur français Bernard Golstein et son associée chinoise Zihan Wang ont créé en 2014 VivaLing, la première académie de langues en ligne pour les enfants.

20161123052735-p1-document-eier

Grâce à une méthodologie fondée sur les dernières avancées des neurosciences et une approche ludique, cette nouvelle start-up Ed Tech a l’ambition secrète de changer la vie des enfants en leur permettant de maîtriser les langues de leur avenir.

VivaLing, qui compte désormais des élèves dans plus de 30 pays à travers le monde, s’attaque aujourd’hui à deux marchés stratégiques, la Chine et l’Europe, en commençant par la France.

L’avenir de l’enseignement des langues pour les enfants se joue en ligne

« Savoir parler une ou plusieurs langues étrangères est désormais une nécessité pour réussir dans le monde interconnecté qui est le nôtre. Or, avant VivaLing, il n’existait pas d’offre de cours de langues en ligne de qualité spécifiquement dédiés aux enfants », explique Zihan Wang, co-fondatrice de VivaLing.

20161123052735-p3-document-ejvs

Le concept même de VivaLing repose sur les conclusions de nombreuses études scientifiques qui démontrent que l’enfance – en raison notamment de la plasticité auditive du cerveau – est la meilleure période pour apprendre une langue étrangère. C’est donc avant l’adolescence qu’il faut investir dans cet apprentissage.

Mais pour être efficace, l’enseignement des langues doit prendre en compte un certain nombre de caractéristiques liées à l’enfance, notamment :

  • le temps de concentration limité des enfants,
  • leur besoin de supports pédagogique spécifiques, à la fois ludiques et interactifs,
  • leur besoin d’être encadrés par des professeurs expérimentés en mesure de capter leur attention et maintenir leur motivation.

Sur la base de travaux de l’université de Nottingham ou du professeur Patricia Kuhl de l’université de Washington, VivaLing a créé sa propre méthode, spécifique pour les enfants et l’apprentissage en ligne.

« Notre pédagogie ViLLA (VivaLing Language Learning Approach) est basée sur l’enseignement communicatif des langues (où la communication est à la fois un objectif et un moyen d’apprentissage), et est renforcée par une approche structurée », souligne Bernard Golstein.

Toutes les conditions pour bien apprendre une langue étrangère

Bernard insiste sur ce qui fait l’identité de VivaLing : « Nous ne sommes pas une marketplace qui met simplement en relation des élèves et des tuteurs. Bien loin d’une ubérisation qui pourrait faire baisser les standards, VivaLing se développe sans transiger sur l’excellence de l’enseignement. »

Avec VivaLing, toutes les conditions sont réunies pour apprendre dans les meilleures conditions l’anglais, le mandarin, l’espagnol, le français, et à partir du mois de janvier, l’allemand.

VivaLing est en effet la première académie de langues qui proposent à la fois :

  • Un enseignement personnalisé en fonction de la personnalité, du niveau et des objectifs de chaque enfant
  • Des coaches de langue maternelle, triés sur le volet, tous qualifiés et expérimentés
  • Des cours interactifs en vidéo en temps réel
  • Une pédagogie basée sur les dernières avancées neuroscientifiques
  • L’utilisation de supports pédagogiques digitaux sélectionnés
  • Un suivi individualisé des progrès

« Chez VivaLing, les maîtres mots sont le bonheur d’apprendre, l’interactivité, la motivation et la communication, estime Bernard Golstein, c’est ce qui justifie et sous-tend toutes nos actions au quotidien. Notre ambition: avoir un impact sur les générations futures en combinant praticité et efficacité d’apprentissage. »

Du coté des parents, on plébiscite une formule innovante qui offre :

  • Une grande flexibilité : VivaLing s’adapte au temps de concentration des élèves et propose des cours 15, 25, 40 ou 55 minutes selon l’âge des enfants
  • Du confort et de la souplesse : les cours ont lieu où l’on veut (à la maison, chez les grands-parents ou à l’hôtel pendant les vacances…) et quand on veut (semaine et week-end)
  • De la praticité : plus d’abonnement à l’année ou au trimestre – on réserve des cours quand ça arrange les enfants et les parents. On peut modifier la fréquence des cours comme on veut (1 cours par semaine ou 1 cours par jour…) ; plus besoin de sortir de chez soi quand il pleut et qu’il fait froid, et plus de perte de temps pour les conduites : tout se fait à la maison sur un ipad ou un ordinateur.

20161123052735-p7-document-jppq

« J’adore Vivaling. C’est une formule très flexible qui nous permet de planifier les sessions à notre convenance pour nos garçons. Jing, la coach de nos enfants, est vraiment la personne idéale pour enseigner à de jeunes enfants. Après 2 ans de cours de mandarin, Maxence (5 ans) est capable de parler avec elle. Il se souvient très bien du vocabulaire. Amaury (3 ans) a commencé il y a moins d’un an, et adore les chansons et les jeux en mandarin proposés par Jing. Les sessions sont vraiment faites sur mesure pour l’intérêt et le rythme de l’enfant. »

Erika F., maman de Maxence et Amaury, qui apprennent le mandarin avec VivaLing.

Une certification pour l’enseignement des langues en ligne

Et parce que la pédagogie est la clé du succès de VivaLing, l’académie vient de lancer la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne aux enfants : la certification VivaLing Online Language Teaching (VOLT).

Vivaling répond ainsi à la demande du marché et permet aux professeurs qui le souhaitent de se former (utilisation de ressources pédagogiques digitales, gestion d’une classe en ligne, etc.).

« Grâce à notre expérience unique, nous avons pu identifier les connaissances, les stratégies et les ressources les plus précieuses pour les enseignants en ligne. Et nous comptons être une référence sur le marché » explique Zihan Wang.

20161123052735-p5-document-ojxe

A propos de VivaLing

Tous deux diplômés de l’Ecole des Mines, les fondateurs de VivaLing sont le fruit d’un impressionnant métissage culturel.

Un père originaire d’Europe centrale, une mère venant d’Afrique du Nord : Bernard Golstein, français né en Suède, a grandi à Marseille, étudié a Paris, épousé une sud-africaine et ses enfants sont nés en Inde.

Quant à Zihan, elle a débuté ses études en Chine, puis obtenu une bourse au mérite pour étudier à Singapour et en France. Elle parle aujourd’hui 4 langues.

Bernard raconte ce qui l’a conduit à VivaLing :

« En 2014, j’ai décidé de quitter les chemins tout tracés d’une carrière au sein d’une multinationale pour m’investir dans la création de VivaLing. VivaLing, c’est une certaine idée du monde que nous mettons en œuvre au quotidien, bâtissant un avenir meilleur pour les enfants d’aujourd’hui, et tissant des liens culturels entre les adultes de demain. »

20161123052735-p2-document-zrvp

Identifiée comme l’une des starts-ups Ed Tech qui comptent en Asie par TechinAsia, VivaLing se développe aujourd’hui selon deux axes stratégiques en Europe et en Chine :

  • BtoC : acquisition de nouveaux clients (enfants entre 3 et 18 ans) qui souhaitent apprendre ou perfectionner leur maîtrise d’une langue
  • BtoS (Business to School) : développement de partenariats avec des écoles pour enseigner les langues en petits groupes – A ce jour, VivaLing a signé deux partenariats avec des écoles chinoises et un partenariat avec l’ESSEC Business School.

La feuille de route de VivaLing comporte aujourd’hui apports technologiques et intelligence artificielle d’une part, et formation de pointe pour ses coaches d’autre part, afin de livrer une prestation de très haute qualité à ses clients.

Concernant le développement de VivaLing en Chine, Bernard explique :

« Le marché de l’éducation en ligne en Chine est potentiellement 1000 fois plus important que ce qu’il n’est aujourd’hui. Il y a 400 millions d’apprenants d’anglais en Chine, plus que de locuteurs natifs en Amérique du Nord. D’ici 2020, un tiers de ces apprenants étudieront en ligne par vidéo temps réel : les chiffres sont stupéfiants. »

vbi

En savoir plus

Site : https://vivaling.com/?lang=fr

Site VivaLing en Chine : http://www.weiling.com.cn

Page Facebook : https://www.facebook.com/VivaLing/

Contact presse

VivaLing
Ludivine Hamy
E-mail : ludivine@vivaling.com
Tél. : +41 78 672 20 76

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>