Se constituer un patrimoine sentimental pour pouvoir le transmettre à ses descendants

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Les Français sont hyper-connectés, c’est un fait ! Nous sommes en effet 83 % à utiliser régulièrement internet, et 42 % (soit 28 millions !) des internautes sont inscrits sur Facebook.

Nous possédons par ailleurs 72 millions de téléphones activés, pour une population totale comptant près de 66 millions d’habitants. Et grâce à tous ces outils, nous nous révélons particulièrement productifs…

Ainsi, par exemple, un trillion de photos seront prises cette année ou, pour être plus parlant, un milliard de milliards de photos !

1

Or, les usages et la diversité des outils digitaux (smartphones, appareils photo numériques, ordinateurs, tablettes, réseaux sociaux…) font que toutes ces productions, photos mais aussi messages, vidéos, etc, se retrouvent éparpillées sur une multitude de supports, plus ou moins fiables, et pour une durée de vie généralement assez faible.

Dans ce contexte, qu’il semble loin le temps où l’on conservait ses clichés dans des boîtes ou des albums, que l’on ressortait lors de réunions familiales ou entre amis, histoire de se remémorer les bons souvenirs…

Aussi, au regard de la quantité impressionnante de photos que nous réalisons, quotidiennement pour nombre d’entre nous, se pose inéluctablement la question de la transmission de ses souvenirs à ses proches.

Un outil inédit pour se constituer un patrimoine sentimental

Monflashback.com, un tout nouveau concept, propose aux Français de se constituer un véritable patrimoine sentimental, et de le transmettre à ses proches. Giuseppe Conti, à l’origine de cette idée inédite, explique :

L’objectif est de donner à chacun la possibilité de revoir ses plus beaux moments où qu’il soit, de façon sécurisée et confidentielle. Mais le vrai plus, c’est la possibilité de transmettre cet héritage sentimental à la ou les personnes que l’on souhaite, en désignant un ou plusieurs bénéficiaires lors de la création du compte.

Car toutes ces photos, ces moments de vie, font partie de nous et racontent une histoire, notre histoire. Mais que deviendront tous ces souvenirs lorsque nous quitterons ce monde ? Qui racontera à nos petits-enfants et nos arrière-petits-enfants qui nous étions, quelle était notre vie et à quelles valeurs nous étions attachés ?

20151223130312-p1-document-ynpj

C’est donc dans cette optique d’héritage sentimental et de transmission que Giuseppe a créé ce site singulier, où l’on peut créer un compte facilement et en toute sécurité afin de léguer à ses descendants un patrimoine unique et infiniment précieux.

Giuseppe précise,

Avec l’omniprésence des réseaux sociaux, nos photos partagées sont vues par et dans le monde entier. La philosophie de Monflashback est d’inverser la tendance et de revenir à un système simple et confidentiel, à l’image d’un jardin secret.

Des solutions innovantes pour transmettre, et se souvenir

Une fois ses photos sauvegardées en toute confidentialité dans les albums préconçus, le titulaire du compte a la garantie que ses souvenirs ne seront pas utilisés à des fins inappropriées.

Et outre les albums, il est également possible de retracer l’histoire de sa vie sur le support de son choix, à savoir lettre, message vocal ou vidéo, et ainsi laisser une trace de son passage sur terre à sa famille.

Enfin, Monflashback permet aussi de laisser un dernier message, écrit, vocal ou vidéo, que nos proches découvriront au moment de notre disparition.

Giuseppe ajoute à ce propos,

Le jour de la disparition du détenteur du compte, ses identifiants seront transmis aux personnes désignées qui pourront ainsi visualiser le message souvenir.

Trois packs au choix pour laisser une trace

2- le pack découverte : gratuit, il permet de stocker 30 photos, et d’écrire la lettre de sa vie à destination de ses proches et de ses descendants.

 

- le pack sentiment : permet de stocker jusqu’à 200 photos parmi les événements marquants de sa vie, de retracer son parcours et de laisser un dernier message sur le support de son choix.

- le pack émotion : jusqu’à 400 photos stockées, l’histoire de sa vie, le dernier message et un bonus : assistance clé en main, albums photos à vos proches et messages à vos proches.

A propos de Giuseppe Conti

Né en Italie en 1986, Giuseppe Conti est arrivé en France à l’âge de 11 ans et suit sa scolarité jusqu’à l’obtention d’un Master en marketing et vente en 2011.

Après une expérience professionnelle dans le domaine des assurances, l’envie d’aider les familles à transmettre leurs souvenirs l’anime. Il commente,

Un beau jour, je me suis posé la question de savoir qui étaient mes arrière-grands-parents, à quoi ils ressemblaient et quelle était leur vie ? Malgré mes recherches, les seuls éléments que j’ai réussi à trouver étaient des photos usées par le temps ainsi que quelques anecdotes transmises par mes parents.

En parallèle, la perte d’amis l’amène à s’interroger sur l’intérêt et l’utilité de pouvoir laisser un message de précaution à ses proches, au cas où.

Il ajoute,

Tous ces éléments m’ont permis de construire Monflashback, autour de l’idée de la transmission d’un héritage sentimental à ses descendants, de génération en génération.

Monflashback propose justement trois solutions pour construire cet héritage, comme le souligne Giuseppe,

Chacun peut ainsi compléter des albums souvenirs tout au long de sa vie, retracer l’histoire de sa vie par lettre, message vocal ou vidéo afin de faire connaître sa voix, son sourire, son regard. Et enfin laisser un dernier message (lettre, message vocal ou vidéo) en cas de disparition.

En savoir plus

Site Internet : http://www.monflashback.com
Facebook : https://www.facebook.com/patrimoinesentimental/?fref=ts

Contact presse

Monflashback
Giuseppe Conti
E-mail : contact@monflashback.com
Tél. 06 19 62 26 68

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>