Kaloumba : un concept original, créatif et solidaire pour apprendre à travers les jeux du monde

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Présent dans toutes les civilisations depuis la nuit des temps, le jeu a toujours eu une place privilégiée dans la vie des hommes de tout âge.

En France, la pratique du jeu en famille a le vent en poupe. Pour 79% d’entre-elles, le jeu de société est incontestablement préféré aux jeux de plein air. D’après une étude réalisée par TNS Sofres en 2012, 3 heures par semaine sont consacrées au jeu en famille.

Pour bon nombre de français, associer jeux et culture générale est le meilleur moyen pour apprendre, entretenir et découvrir une multitude d’informations sur le monde d’hier et d’aujourd’hui tout en partageant des moments de plaisir.

logo

Pour perpétuer la tradition du jeu et permettre de faire connaissance avec la grande diversité des jeux du monde entier, Kaloumba s’appuie sur un concept totalement innovant en proposant aux enfants, aux adultes et aux seniors de découvrir les différentes cultures, l’histoire et les traditions du monde, en jouant, et surtout en fabriquant eux-mêmes les jeux à base de bois et de matériaux récupérés.

Découvrir les civilisations du monde en fabriquant et en jouant à leurs propres jeux

Le jeu est universel et rassemble toutes les générations autour de lui. De plus, il permet de découvrir d’autres pays, d’aller à la rencontre d’autres cultures, de discerner les divers modes de pensée et de renseigner sur le contexte historique et symbolique de son lieu d’origine.

Histoire, géographie, culture générale, langue, chiffres, dextérité et adresse : tout peut être enseigné de manière ludique et conviviale grâce aux jeux.

Kaloumba s’engage depuis plus de 13 ans à développer le jeu comme outil culturel, social, thérapeutique et éducatif.

plateau

S’appuyant sur le concept de la récupération d’objets et de bois encombrants, Kaloumba a su réunir le respect de la planète, la création « fait à la main », la convivialité, l’échange intergénérationnel et ethnique, avec la passion du jeu et de la culture.

Kaloumba, c’est : des animations de jeux autour du monde, des ateliers de fabrication personnalisables et en bois de récupération, la vente et la location de jeux uniques.

Quelques jeux… un peu d’Histoire(s)

L’apparition et la disparition des jeux sont liées à l’évolution des sociétés et des civilisations dont ils sont issus…

Le jeu existe depuis des millénaires : des trouvailles archéologiques et des textes historiques en témoignent. De Platon à Alphonse le sage, bon nombre d’illustres personnages connaissaient déjà l’importance de la place du jeu dans la vie de l’individu et son pouvoir pour façonner un caractère, élever la morale et développer les aptitudes physiques et intellectuelles de l’homme.

Le jeu Royal d’Ur – 2 joueurs – 6 ans et +

Matériel : 1 damier, 7 pions clairs, 7 pions foncés, 3 dés à 4 faces.

Considéré comme le plus ancien jeu au monde, le jeu Royal d’Ur, ou le jeu des vingt carrés, a été créé par les Assyriens 5 000 avant notre ère. Il a été découvert en 1920 par Leonard Woolley dans des tombes royales d’Ur, entre le Tigre et l’Euphrate en Mésopotamie, région de l’Irak contemporaine.

Objectif du jeu : être le premier à faire sortir ses 7 pions du plateau, en suivant un parcours précis.

jeu

Le Puluc – 2 joueurs, 6 ans et +

Matériel : 1 plateau de 11 cases, 10 pions de 2 couleurs différentes et 5 dés à 2 faces (bâtonnets, cauris, pièces, etc.).

D’origine probablement précolombienne, le Puluc est un jeu des indiens Ketchis vivant dans les hautes terres du Guatemala. Il se jouait traditionnellement directement par terre avec des épis de maïs qui délimitaient les cases du jeu.

Objectif du jeu : capturer tous les pions de l’adversaire.

puluc

Boules aveugles – 2 joueurs, 6 ans et +

Matériel : 1 carré de 9 cases, 5 boules lisses, 5 boules rugueuses, 2 masques.

Un jeu de stratégie, de mémoire et de sensibilité du toucher. D’origine inconnue, les boules aveugles s’apparentent au jeu de morpion et de puissance 4.

Sa particularité, c’est qu’il se joue les yeux fermés ou bandés. Seuls le toucher et l’imagination permettent de pouvoir progresser. Très intéressant pour les enfants et l’apprentissage de la logique et de la matière, il est également très apprécié des personnes âgées et les malvoyants qui veulent entretenir leur sens et leur mémoire tout en s’amusant.

Objectif du jeu : être le premier à réaliser une ligne de 3 boules de même texture, soit horizontalement, soit verticalement, soit en diagonale.

boulier

Kaloumba a déjà fabriqué plus de 200 jeux traditionnels du monde entier et de différentes époques, et en a inventé plusieurs.

Ludobus : la ludothèque itinérante de Kaloumba

Kaloumba est une association loi 1901 qui a vu le jour en 2002. Elle s’inscrit dans une démarche de créativité, de solidarité et d’échanges culturels autour des jeux du monde.

La première démarche des membres est la recherche de jeux traditionnels de toutes sortes, de toutes les époques et du monde entier.

La seconde est de transformer essentiellement les matériaux récupérés en fabriquant soi-même les jeux à base de bois et d’objets divers pouvant être recyclés.

Kaloumba organise ensuite des animations autour du jeu, dans différents contextes et espaces publics ou privés.

Le Ludobus est une sorte de ludothèque mobile qui permet à Kaloumba de pouvoir se rendre directement auprès des gens : écoles, places publiques, campings, maisons de retraite, hôpitaux, instituts médicaux pour handicapés mentaux…

Elle met également à disposition tous les jeux pour inciter les personnes à venir les découvrir. Les membres de Kaloumba et les équipes d’accueil aident à la compréhension des règles et à la fluidité de l’occupation des tables. Ces espaces d’échange renforcent la communication et l’expression du potentiel de chacun.

jeu2

Le Ludobus organise également des ateliers durant lesquels enfants et adultes de toutes cultures, de tous âges, de tous niveaux sociaux et culturels, fabriquent des jeux en bois en utilisant des techniques simples. Les participants sont même conviés à participer à la collecte des encombrants recyclables, afin de pouvoir davantage s’impliquer et se responsabiliser.

Les subventions, la vente et la location des jeux permettent à Kaloumba de maintenir les emplois, d’acheter les outils nécessaires aux ateliers, de couvrir les frais pour les voyages et les déplacements.

Plus de 500 animations dans 8 pays maintenant ont permis à Kaloumba de faire jouer plus de 30 000 personnes.

Il était une fois… Kaloumba

Vincent Houis, membre-cofondateur de Kaloumba, a suivi des parcours divers et variés : Steward, animateur, photographe… Sa passion pour les jeux du monde et la certitude qu’ils constituent un véritable pont entre les hommes l’amène à préparer, il y a quinze ans, un voyage au Niger avec le but d’expérimenter ses convictions.

Deux ans plus tard, l’idée de favoriser les rencontres autour des jeux s’est développée pour devenir un véritable projet, puis une réalité : Kaloumba.

Vincent commence son aventure avec trois autres passionnés de jeux et de rencontres. Chacun possède une expérience notamment dans le travail manuel du bois, de la création ou encore les arts plastiques. Parmi ce quatuor, trois membres travaillaient déjà depuis de nombreuses années dans l’animation pour enfants (colonies, classes vertes, etc.).

La première tâche de Kaloumba a été de réunir ses membres pour que, munis de leurs propres outils, ils fabriquent des jeux avec du bois à partir des encombrants récupérés.

Six mois plus tard et une vingtaine de jeux créés, Kaloumba organise les premières animations autour des jeux du monde.

Vincent Houis conclut :

13 ans après, le jeu reste pour nous le trait d’union entre les hommes. Nous avons à cœur de découvrir les jeux du monde et surtout, faire jouer le plus de personnes possible !

Kaloumba est aujourd’hui une association arrivée à maturité. L’expérience, la passion, les actions sociales et solidaires, la rareté et la qualité des jeux fabriqués permettent de proposer des prestations solides sur lesquelles elle peut se baser pour poursuivre ses initiatives.

Pour en savoir plus

Site internet : http://kaloumba.com
Facebook : https://www.facebook.com/events/175567166110869/

Contact presse

Vincent Houis
Email : kaloumba@hotmail.com
Téléphone : 06 10 03 29 89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>