PGLS : une entreprise calée dans les mousses

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Parce que certains outils et produits sont indispensables et doivent être protégés, PGLS crée et découpe des mousses sur-mesure qui permettent d’emballer, de caler, de ranger, et de protéger grâce à des logements sécurisés.

PGLS utilise un processus de production par fraisage, qui permet la découpe par commande numérique par enlèvement de matière. Ce processus est beaucoup plus économique et écologique que la découpe au laser ou au jet d’eau.

L’usinage assisté par ordinateur offre une précision de quelques millimètres. Il permet de réaliser, à l’unité ou en petite série, tous types de formes en 2D, mais aussi de détourer, découper et graver des matériaux tendres.

L’entreprise est totalement inscrite dans la Mondialisation et consciente des nouveaux enjeux liés au secteur industriel avec une vision très « design » des produits qu’elle fabrique. L’un de ses modèles, Oguste, a d’ailleurs été présenté à la Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne.

oguste

Protection de pièces usinées, de portières pour voitures, calage et mise en valeur de bijoux, agencement de mallettes de rangements d’outils, protection des instruments de musique… les utilisations sont très nombreuses, autant pour les professionnels que pour les particuliers.

PGLS fait ainsi la joie des designers, entreprises et industriels, et des particuliers passionnés de mécanique, de modélisme ainsi que les « makers » !

http://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/pros/20150513101745-p1-document-ohpg.jpeg

Une aventure humaine avant tout

Le concept PGLS a a été imaginé et développé par Agnès WION. La dirigeante confie :

Depuis toute petite, j’ai toujours beaucoup bricolé avec mon père. Un jour, mon époux avait besoin d’un calage pour sa valise et c’est comme cela que m’est venue l’idée de créer cette entreprise.

Pourtant, Agnès n’était pas prédestinée à se lancer dans ce monde qu’on pourrait penser masculin. La dirigeante poursuit :

J’ai d’abord travaillé 20 ans en tant qu’infirmière y compris 7 ans en tant que libérale dans mon village et le secteur voisin. J’ai travaillé avec les pompiers de certaines entreprises dans les situations d’urgence qui se présentaient. Puis dans deux entreprises j’ai créé le service médical.

C’est pour cela que les responsabilités, les formations et les situations d’urgence ne lui font pas peur. Bien au contraire. Lorsqu’elle a choisi de démissionner et de créer cette entreprise, sans aucune aide financière, elle a dû se former. Dessins, programmation, il a fallu tout maîtriser. Mais Agnès ne s’est pas laissée impressionnée.

L’entrepreneure précise :

Les premiers temps je travaillais à la défonceuse pour ensuite investir avec mes fonds propres dans une machine à commande numérique.

Aujourd’hui, son entreprise se développe et elle ne regrette pas un instant ses choix. Elle travaille aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. A base de mousse rigide ou souple (différentes densités possibles), elle étudie et fabrique toutes sortes de calages de protection.

Qu’il s’agisse d’objets lourds ou fragiles, de grosses pièces ou de simples objets précieux comme des bijoux, PGLS propose des solutions sur-mesure. Les musiciens apprécient particulièrement ces moulages pour la protection de leurs instruments de musique.

Etape 4 

Un travail de qualité au millimètre près, de multiples utilisations

A chaque problématique, je recherche une solution.

Pour fournir un travail individualisé, Agnès travaille à l’unité. Pour les industriels, elle intervient directement sur site, participe aux groupes de travail en conception et crée les prototypes.

De nombreuses applications peuvent ressortir de ce travail : Bien évidemment des calages de protection, mais aussi des emballages anti-chocs (utiles lors des déménagements) ou des présentations et des mises en valeur de produits.

Tous les secteurs d’activité peuvent être concernés : optique, photographie, bijouterie, cosmétique, médical, marketing mais aussi les loisirs avec, par exemple, la création de cales individuelles dans les canoës.

C’est dire tout le potentiel de cette entreprise.

D’autant plus que PGLS reste à votre écoute avec, pour seul objectif, de vous fournir un produit répondant parfaitement à votre problématique. La découpe numérique de la mousse et l’usinage assisté par ordinateur permettent de créer des modèles étudiés au millimètre près et donc parfaitement ajustés.

nouvelle table de découpe de mousse

Quand l’art et le design s’en mêlent…

Le travail de PGLS vient d’être mis en avant puisque, avec la designer Elisabeth BAEZA, l’entreprise a créé un meuble design, en mousse et bouleau qui a été exposé à la Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne.

Cette biennale a été cette année prolongée, passant de 15 jours à un mois. Elle permet de démocratiser le design auprès des particuliers. C’est un moment fort qui réunit de nombreux designers français et étrangers et présente plus d’une cinquantaine d’écoles d’art dans le monde.

Agnès cherche aujourd’hui à développer son activité et à investir dans une nouvelle machine pour pouvoir accepter les grandes séries. Elle vient d’augmenter sa capacité de stockage pour pouvoir répondre à la demande.

Pour en savoir plus

Le site internet : http://pgls-jenlain.com

Contact presse

Agnès WION
Email : wion.agnes@orange.fr
Téléphone : 03.27.49.77.49

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>