Avec Bébé et Tournevis, les Papas n’ont plus besoin d’être bricoleurs

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Le 24 mai prochain, la Journée mondiale du bricolage mettra à l’honneur les 80 % de Français s’adonnant à cette activité… avec plus ou moins de brio !

Mais il est extrêmement difficile d’avoir à la fois le temps, l’envie et les compétences pour se passer complètement de l’intervention d’un professionnel. D’ailleurs un sondage de l’institut Opinionway montre que 58 % des sondés ont fait appel à un professionnel au cours des douze derniers mois.

Or cette étude portant sur « Le regard des Français sur l’Artisanat » montre également que si 46 % d’entre eux attendent en priorité un service de qualité et 15 % un prix intéressant, ils sont 70 % à estimer que les prix pratiqués sont trop élevés, et un même pourcentage à trouver que les artisans ont du mal à respecter les délais.

C’est toute la stratégie de Bébé et Tournevis que de mettre en relation les particuliers avec de bons artisans, à Paris et dans la région parisienne.

Dispensés de bricolages à la fois risqués et périlleux pour toute la famille, les Papas peuvent enfin consacrer du temps à leurs enfants, en étant sûrs d’avoir un travail bien fait, par des professionnels. Et au meilleur prix !

20150414092310-p1-document-pgyr
Les métiers du bâtiment les plus en phase avec les besoins quotidiens sont présents sur le site (charpentiers, chauffagistes, décorateurs, électriciens, menuisiers, maçons, peintres …), ainsi que les sociétés de déménagement, les garagistes, les réparateurs, les experts en informatique…

Ainsi qu’un ensemble de services annexes concernant l’aide aux personnes dépendantes, la garde d’enfants, l’aide au ménage, ou encore le jardinage et les spectacles à domicile…

Bravo Papa ! Tu deviens mutitâches !

Aucun compromis : les pros sont uniquement classés à la satisfaction des clients

Alors que la recherche d’artisans passe très souvent par internet, la visibilité des professionnels n’est pas forcément liée à leurs compétences, mais plutôt à leur capacité à financer des campagnes publicitaires.

Il devient alors difficile de trouver des professionnels compétents, honnêtes et bon marché.
455_0
Les créateurs de Bébé et Tournevis, Frédéric Le Dinahet et Maxime Nardulli, le revendiquent :

Notre mission est que les professionnels compétents, et seulement ceux-ci, trouvent des clients… tous les professionnels qui travaillent sérieusement devraient pouvoir trouver des nouveaux clients, sans subir la concurrence de gens malhonnêtes ou incompétents.

C’est pourquoi ils ne transigent pas avec la fiabilité des avis clients proposés aux utilisateurs afin de faire leur choix.

Notre priorité absolue est de nous assurer que les avis reflètent bien la réalité, et ne sont pas écrits par des professionnels sur eux-mêmes ou sur leurs concurrents.

 

La fiabilité des avis au centre des préoccupations de Bébé et Tournevis

Ainsi, un courrier contenant un code personnel est envoyé à l’adresse fournie par chaque déposant d’avis afin de confirmer son identité. De plus, chaque texte est analysé afin de repérer les formulations et tournures de phrase suspectes. Lorsqu’un avis semble suspect, Bébé et Tournevis  demande au membre de justifier de la transaction avec le professionnel en produisant une facture.

En cas de triche avérée, un professionnel pris à écrire des faux avis sur lui-même ou sur un concurrent est déchu de sa note. Les utilisateurs seront avertis de ses pratiques, les associations de consommateurs alertées, et d’éventuelles poursuites judiciaires engagées. Tels sont les engagements de Bébé et Tournevis afin de garantir une E-réputation des plus proches de la réalité.

10929191_585504441579878_1449154700035787521_n

Pour déposer un avis, le client donne d’abord une appréciation globale (de 1 à 4) du professionnel puis détaille son expérience et met une note pour différents critères.

Les membres peuvent ensuite échanger autour des qualités et défauts du professionnel en question.

Pour remercier l’auteur d’un avis, Bébé et Tournevis reverse 5 euros à l’association caritative de son choix.

En contrepartie le professionnel dispose d’un droit de réponse dans lequel il peut présenter sa version des faits ou simplement remercier son client. Il a également le droit de savoir qui a laissé l’avis le concernant.

A propos de Bébé et Tournevis

Frédéric Le Dinahet et Maxime Nardulli ont cofondé Bébé et Tournevis. Le premier, ancien élève d’HEC, a travaillé pendant 10 ans dans des groupes internationaux, alors que le second possède des diplômes en  développement commercial et gestion d’entreprise.

20150414092310-p2-document-msrf
Comment vous est venue l’idée de créer Bébé et Tournevis ?
Nous nous sommes rencontrés alors que nous travaillions à la direction financière de Manpower.
Tous deux souhaitions créer une entreprise qui améliorerait vraiment la vie des gens.podium
A l’origine, nous avons affronté la difficulté de trouver des bons professionnels pour réaliser des travaux. Autour de nous, nos amis avaient d’ailleurs les mêmes soucis. Pourtant, en cherchant bien et après plusieurs essais, nous en avons trouvés.
Or, eux-mêmes avaient souvent du mal à trouver des clients parce que les mauvais professionnels sont ceux qui ont le plu
s gros budget publicitaire ! Ils se rattrapent sur la facture, ni vus ni connus.

D’où l’idée d’un service qui classerait les professionnels selon leurs qualités et pas en fonction de leur budget publicitaire.

Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

Notre objectif premier est de rendre le meilleur service aux habitants de Paris et de sa banlieue, en faisant découvrir à nos membres des excellents professionnels.
Nous voulons bien sûr aller au-delà, et nous étendre aux autres grandes villes, puis partout en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>